1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. partner

[Nouvelle] Next

Discussion dans 'Hors-sujet' créé par Mans, 20 Mai 2015.

  1. (Une petite envie d'écriture autour de notre jeu favori, et une idée survenue à la suite d'une remarque d'un des membres de notre clan (Oops I failed !), hier soir, sur l'état de mon index droit après avoir cliqué 169 fois sur le bouton "Next". Je voulais voir au bout de combien de recherches je tomberais sur un HdV extérieur, autour des 3400 trophées. C'est vrai qu'un début de rush, ça use prématurément les empreintes digitales...)

    Il essuie la sueur sur son front, bon Dieu qu’il fait chaud dans cette pièce, juste sous le toit, avec le soleil qui cogne derrière le Velux, au moins trente-cinq degrés, l’horreur, un coca, next, next, next, putain j’en peux plus de cette loupe, next, next, next, douze trophées, je prends, son cœur s’emballe, la sueur perle de nouveau, yeux exorbités, tout calculer en moins de trente secondes, le trajet des troupes, le lieu de leur dépôt, le timing, les sorts, au millimètre sur un écran qui fait tout juste deux cent quarante-deux millimètres de diagonale, il retient son souffle, il sélectionne une première troupe, c’est parti !

    Pression qui retombe, huit trophées gagnés, une énorme victoire au niveau où il se situe, celui des tous premiers joueurs mondiaux, à près de quatre mille neuf cent trophées, un truc de dingue quand on y pense, plus de vingt heures de jeu par jour pour en arriver là – heureusement il est au chômage et ce depuis des mois –, d’ailleurs sa copine l’a quitté, elle n’en pouvait plus de le voir scotché à son écran, et puis de toute façon il ne la regardait presque plus, ok une copine c’est sympa, mais c’est pas ça qui t’aide à atteindre le top mondial, au contraire, enfin sauf pour faire les courses et le ménage, mais il s’en fout il ne fait pas de ménage et il se fait livrer à domicile maintenant, temps économisé, temps rogné sur tout, pas de sorties, de toute façon il n’a pas de fric, il faut bien acheter les gemmes pour accélérer les casernes, l’usine de sorts, redonner vie au héros en un claquement de doigts, comment veux-tu te maintenir au top sinon, next, next, next, ah cette loupe putain !

    Regard vide, Peau blanche, barbe d’une semaine, tee-shirt douteux, jean trop large, des restes de pizza douteux sur la table, des bouteilles de coca vides par terre, pas de posters, pas de plantes, pas de bibelots, pour quoi faire, lui c’est dans sa tête et sur son écran que ça se passe, le reste il s’en fout, dans le jeu il est l’un des tous meilleurs, il fraie avec le top des Asiatiques et des Arabes, et ça c’est pas donné à tout le monde, eux ils se relaient sur un même compte pour jouer h vingt-quatre, une organisation de dingue, les trois huit à la sauce Clash of Clans, comme les ouvriers qui construisent des tours d’un kilomètre de haut à Dubai, sauf que c’est pas pour construire un truc, c’est juste pour être dans les meilleurs à un jeu, next, next, next, chaleur, sueur, ferveur.

    L’avenir il s’en fout, ce qui compte c’est l’instant présent, c’est quoi déjà l’expression ?, carpe diem, un truc du genre, il ne sait plus trop, il a vu un film où ils parlaient de ça, un vieux truc des années quatre-vingt au moins, il regarde beaucoup de films, et des séries surtout, mais il regarde qu’à moitié parce qu’il joue en même temps, alors parfois ça se mélange un peu dans sa tête, les acteurs, les actrices, les réalisateurs, tout ça, ça ne l’intéresse pas trop, lui il préfère la musique, ce qui fait du bruit, du rythme bien chanmé, qui tient éveillé quand à trois plombes du mat’ t’as qu’une envie c’est de fermer les yeux, ah merde y a plus de coca, plus de pizza, plus de gâteaux, on verra ça demain, next, next, next…

    Coca pizza gâteau c’est son régime, ça lui donne l’énergie pour la journée de rush, le bla-bla à la télé avec les fruits et les légumes c’est bidon, la salade c’est bon pour les escargots, lui il lui faut du solide, du relevé, il aime manger pimenté, par contre il ne boit pas trop de bière, ça fait dormir la bière, il vaut mieux prendre du coca, putain faut pas que j’oublie de commander à bouffer demain, j’ai plus rien depuis deux jours, allez encore une attaque et c’est bon pour cette nuit, ou pour cette journée, c’est quoi là déjà le jour ou la nuit ?, next, next, next…

    Ce sont des cas exceptionnels, mais ça arrive, plusieurs fois par an, souvent en Asie. Mort d’inanition, de sous-nutrition, d’épuisement, d’hypothermie, d’hyperthermie. Mort d’avoir trop joué. Dommage, il aurait sûrement atteint les cinq mille trophées.

    Next !
     
    Padouga et Le dragon aiment ça.
  2. Publicité Masquez cette pub en vous inscrivant



    pour masquer cette publicité.
  • Sympa !
    Juste une description mais vraiment bien.
     
  • J'adore mais elle fait déprimer ton histoire ^^
     
  • C'était la remarque machiste !

    Bon sinon heu, tu racontes ton histoire ou celle d'un asiat' j'ai pas tout pigé :confused:
     
  • Merci pour vos commentaires.

    AhmShagar : je te rassure, une nouvelle, c'est une histoire, ce n'est pas vraiment vrai, tu vois ?
     
    Le dragon apprécie ceci.
  • Merci mais... je sais ce que c'est une nouvelle :hilarious:... et une histoire. D'ailleurs, peu importe ce que l'on écrit ; écrire révèle notre identité, notre âme, des pans entiers de notre existence parfois insoupçonnée... notre inconscient notamment s'exprime à travers nos mots ^^. Sainte-Beuve (à moins que c'était Buffon ou Madame de Stael... ou les 3 d'ailleurs) a étayer cet aspect dans ses essais.

    Ma remarque était mi sceptique, mi humoristique au fait ^^. J'avais compris l'idée de forcer le trait, de mettre l'accent sur le fait que ton narrateur est totalement aliéné par une passion qui le dévore, et que tu critiques cet aspect... (enfin j'espère avoir bien interprêté :hilarious:) j'aurai peut-être dû rajouter un smiley :angelic: !
     
  • "étayé"
    (sorry, mais ça fait pique :) )

    Bon, ça me rassure dans ce cas. On ne sait pas à qui l'on parle sur les forums, et c'est toujours problématique de cerner si les réponses de tes interlocuteurs sont à prendre au premier, deuxième, ou vingt-septième degré. La tienne relevant deux points particulièrement terre-à-terre (le machisme et l'implication de l'auteur dans l'histoire), ça m'inquiétait un peu et je préférais donc préciser.
     
  • Oups mea culpa, j'ai répondu assez tardivement :hilarious: !

    T'inquiète, la prochaine fois je mettrai un smiley ^^ !